Vous êtes ici

15 Députés dédiés à la diaspora : Une question de justice et de reconnaissance de l'apport de celle-ci
Actualité de la Diaspora
19 janvier 2017

Face aux agitations notées depuis l'adoption du nouveau code électoral accordant quinze (15) députés à la diaspora, nous invitons la classe politique, la société civile et l'opposition principalement à aborder le sujet avec lucidité et responsabilité et éviter toute appréciation politicienne de nature à opposer les sénégalais de l'intérieur à ceux de l'extérieur. Le Président de la République a été très cohérent dans sa démarche et tous les observateurs avertis peuvent en témoigner. Il a toujours considéré la diaspora comme la 15e région du Sénégal. Dés lors, faire représenter les sénégalais de l'extérieur par 15 députés à eux dédiés pour mieux prendre en charge leurs préoccupations légitimes, n'est qu'une question de justice et de reconnaissa nce au regard de leur apport économique. Cette mesure est d'autant plus pertinente que la REGION DIASPORA, répartie en Huit (8) département par les services du Ministère de l'Intérieur est estimée aujourd'hui à plus de trois millions de personnes, pour une contribution journalière dans l'économie nationale de plus de deux (2) milliards de Franc CFA. Aux détracteurs de cette mesure, je leur renvoie aux seize (16) députés de la région de Dakar composée de quatre (4) départements que sont : Dakar (7 députés), Pikine (5 députés), Guédiawaye (2 députés) et Rufisque (2 députés). Pourtant la population de cette région est du même ordre, du point de vue démographique que celle de la Diaspora. Au lieu de s'agiter, Monsieur Oumar SARR et compagnie doivent faire profil bas car le PDS est le seul parti de gouvernement au Sénégal dont le Secrétaire Général Me Abdoulaye WADE et le candidat désigné à la présidentielle, M. Karim WADE ont élu domicile à l'étranger. Sachons raison garder... !
Enfin, nous saisissons l'occasion pour lancer un appel solennel à tous nos compatriotes de la diaspora de s'inscrire massivement sur les listes électorales pour un vote d'adhésion populaire, à cette décision du gouvernement du Président Macky SALL, aux prochaines législatives.
Que ceux qui critiquent aujourd'hui et tirent à boulets rouges sur la diaspora ne viennent pas la courtiser demain !

 

Pour la DSE APR de France
Moise SARR, Secrétaire à la communication, veille et riposte

Espace presse

Dernier tweet

Bulletin d'information

Abonnez-vous pour recevoir les nouvelles des Républicains