Vous êtes ici

Jour 9 : Macky Sall Sall chante la Casamance et annonce une nouvelle initiative pour une paix définitive
Macky 2019 —
11 fév 2019

" La Casamance verte, une Casamance de l’infinie merveille, multicolore et travailleuse. Une Casamance généreuse, musicale pour laquelle j’ai bâti une maison dans mon cœur. Ici, en Casamance, le ciel est arrosoir. Ici en Casamance, les forêts chantent, l’homme est une culture et l’être une vérité». C' est ces termes que Macky Sall a decrit la Casamance où sa caravance a été accueilli par des mliiers de personnes à Ziguinchor, Oussouye et Cap Skiring.
«Merci pour Aline Sitoe Diatta.  Merci pour les clés que vous m’avez remis et qui ouvrent la cité de mon second mandat. Le futur du Sénégal a les yeux de la Casamance. Ce Sénégal qui se veut solidaire, inclusive et indivisible, se voit à travers le regard radieux de la Casamance", a ajouté le candidat de Bby très en verve.

Le président sortant a réaffirmé sa volonté de terre définitivement la violence dans cette partie sud du Sénégal. « Dans les prochains mois, nous allons lancer une nouvelle initiative en faveur de la paix. L’accent sera essentiellement mis sur la paix et dans le respect de la souveraineté nationale », a-t-il déclaré devant des milliers de personnes qui ont pris part au meeting de la coalition, Benno Bokk Yaakar.

Macky Sall a utilisé toutes les langues locales pour insister sur la paix. « Ensemble chantons la paix. Une paix définitive pour le développement fulgurant  de la région », a-t-il affirmé sous les applaudissements des militants, mais aussi des leaders locaux, Robert Sagna, Abdoulaye Baldé, Doudou Ka, Benoit Sambou, Angélique Manga…

Pour mieux renforcer la paix, Macky Sall a promis de poursuivre les actions visant à développer la Casamance. « Il n y a pas paix sans le développement. Il n’y pas de développement sans la  paix », a déclaré Macky Sall.

Le candidat de Bby a rappelé les initiatives entreprises par son gouvernement  notamment la réforme qui a fait de la Casamance la région  pilote de l’Acte III de la décentralisation. Macky Sall a indiqué que la Casamance a été érigée en zone touristique spéciale d’intérêt national avec une exemption fiscale de 10 ans.  Le secteur du tourisme sera relancé davantage avec la décision du Club Med de mettre 16 milliards de Fcfa pour rénover ses réceptifs. Cela  va permettre de créer des centaines d’emplois.

Selon le président Sall, de 2013 à 2017, 450 milliards de fcfa  ont été injectés dans la région.  Ainsi, le Programme pôle de développement de la Casamance (Ppdc)  mis en place en 2014, pour renforcer l’action de l’Etat en Casamance  a eu des résultats visibles. Selon le président Sall, toutes les trois régions ont été touchées.  Macky Sall a fait savoir que  7,7 milliards de Fcfa ont été investis à Ziguinchor. Kolda a reçu 7,9 milliards de Fcfa. Sédhiou 3,7 milliards de Fcfa. Selon le président Sall, 70 000 personnes ont pu bénéficier des projets réalisés dont 58% de femmes. Le Ppdc a aussi généré 1085 emplois  dans 108 des 113 communes de la Casamance. Les efforts réalisés dans le domaine de la riziculture ont permis d’atteindre 218 000 tonnes de riz en 2017. 306 km de pistes ont été aussi réalisés.

Apr Com.