Vous êtes ici

Macky Sall reçu par l'Archevêque de Dakar, "L'Etat doit jouer sa partition dans l'exercice du culte"
Macky 2019 —
21 fév 2019

Reçu par l'Acheveque de Dakar, Mgr Benjamin Ndiaye, Macky Sall a affirmé que le dialogue islamo-chrétien et inter-religieux est fondamental pour la stabilité du pays." Les autorités religieuses sont des guides pour nous. Et l’Etat doit jouer sa partition dans l’exercice du culte aussi bien pour la religion musulmane que chrétienne. Cette visite montre l’équilibre qu’il faut avoir entre les religions, les confréries pour la stabilité de notre pays pour que chaque croyant  puisse exercer ses croyances en toute autonomie sous la protection de l’Etat », a-t-il déclaré.

Macky Sall a rendu un hommage à l’église sénégalaise pour le rôle qu’elle a joué depuis de nombreuses années dans la formation surtout dans le milieu rural et la santé. « Il faut que l’action de l’Etat soit prolongée par des initiatives privées. L’Eglise a toujours été, au de-là de la religion, un acteur de premier plan pour la formation y  compris des jeunes musulmans. Dans les écoles « Immaculée conception » et les collèges des différentes congrégations, nous avons apprécié la contribution la contribution de l’Eglise », a déclaré le président sortant.

En tant qu’origine de Fatick, le président Sall a aussi loué l’action de l’Eglise. « Fatick est un milieu où la chrétienté est assez vivace. Très tôt, nous avons été en contact avec les missionnaires et avons bénéficié des soins des sœurs. Le collège du Sine et d’autres écoles sont des établissements qui ont contribué à la formation de générations », a-t-il dit. « Je voudrais rendre hommage à l’Archevêque de Dakar et salué toute la communauté. Je reste à la disposition de toutes les religions  et les confréries. En tant que président de la République, cet équilibre sera garanti dans notre pays », a-t-il fait savoir.

Apr Com.